Elections



Eolien_Bas les Masques_Non aux éoliennes


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elections législatives des 11 et 18 juin 2017



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015.

(Voir résultats en bas de page)




Le Collectif Vosges Horizon Durable est totalement apolitique et ne se positionnera pas en faveur d’un ou plusieurs partis lors des prochaines élections. PAR CONTRE, il demande aux candidats de se prononcer clairement sur le développement de l’éolien dans l’Est de la France (région la moins ventée de l’hexagone). Le Collectif fera connaître les réponses obtenues (ainsi que les non-réponses) à ses  adhérents et sympathisants, incitant de ce fait ces derniers à un vote sanction lorsque les candidats ne prendront pas en compte la qualité de vie des citoyens devant lesquels ils se présentent.


Ne manquez pas cette occasion pour obliger les candidats à se positionner clairement et tirez en les conclusions…
Voir le lien ci-dessous pour connaître vos candidats:


Lettre aux candidats aux élections régionales.

Madame, Monsieur,

En matière d’énergies renouvelables, la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (ACAL) atteint 20 % (objectifs de Kyoto de 23 % pour 2020) avec une offre variée. L’Alsace, grâce à sa proximité avec le Rhin produit principalement de l’hydroélectricité, la région Champagne-Ardenne et le département de la Meuse sont leaders en matière d’énergie éolienne. En Meurthe-et-Moselle, la centrale photovoltaïque de Toul, place le département en pôle position de l’énergie solaire en ACAL.

 

Le parc éolien français est assez inégalement réparti d’un point de vue géographique. La Champagne-Ardenne et la Lorraine se trouvent aujourd’hui dans le peloton de tête en matière d’implantation d’éoliennes. Pourtant, en matière de potentiel vent, le Nord-Est de la France se situe en Zones 1 et 2, c'est-à-dire « peu ventées » dans le classement de l’ADEME.

 

La nouvelle région ACAL fait l’objet de nombreuses sollicitations de promoteurs éoliens industriels. Aussi, les projets « fleurissent » un peu partout et menacent directement l’identité forte du territoire.

 

Le Collectif Vosges Horizon Durable, attaché à la qualité de vie en milieu rural, à son environnement, à sa situation économique et paysagère, souhaite attirer votre attention sur l’envahissement anarchique des parcs éoliens, fondé sur de fausses données environnementales à des fins purement idéologiques et mercantiles.

Le Collectif Vosges Horizon Durable vous fait part de toute son inquiétude et use de son devoir d’alerte à la veille des élections régionales.

 

L’invasion de nos paysages français par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

L’éolien industriel est basé sur un mécanisme financier de transfert de fonds publics vers des entreprises privées en l’absence quasi-totale de contrôle : un système qui permet actuellement une spéculation effrénée.

L’éolien a un effet insignifiant sur la diminution des émissions de CO2 en raison du recours aux centrales thermiques nécessaires pour compenser l’inévitable intermittence de l’énergie éolienne. En outre, il oblige le financement de nouveaux moyens de régulation et un important renforcement du réseau électrique européen dont il est prouvé que l’équilibre est menacé par les aléas de l’énergie éolienne. La construction de ces nouvelles lignes à haute tension annonce aussi une insupportable agression supplémentaire de l’environnement. Il engouffre des fonds publics colossaux pour maintenir un marché artificiel lui permettant d’exister bien que techniquement non rentable depuis plusieurs décennies.

Plus révoltant, les excès de ce marché artificiel érigent de véritables fortunes privées financées par les populations sans  qu’elles bénéficient en retour de réelles améliorations écologiques, bien au contraire. Il ruine lourdement le patrimoine naturel et culturel commun que sont les paysages ruraux et nos édifices historiques. Il dévalorise les biens privés, les habitations fruits de toute une vie de travail pour nos compatriotes. Enfin, il dégrade considérablement la qualité de vie des riverains jusqu’à altérer la santé de nombreux d’entre eux.

 

C’est pourquoi, le Collectif demande un moratoire sur l’éolien et au minimum :

Ø      la suspension du tarif de rachat obligatoire dénoncé excessif par la Commission de Régulation de l’Energie ;

Ø      l’abandon du permis unique pour les éoliennes qui sous prétexte de simplification administrative vise à museler toute opposition aux projets éoliens ;

Ø      la révision des Schémas Régionaux Eoliens (SRE) à établir en concertation et en liaison directe avec les communes concernées ;

Ø      le maintien du régime d’autorisation dans la procédure « Installations Classées pour la Protection de l’Environnement » (ICPE) ;

Ø      l’obligation de respecter :

  • une distance éoliennes/habitations au minimum de 1500 mètres conformément aux préconisations de l’académie de médecine et à l’application du principe de précaution ;
  • l’interdiction d’implantation d’éoliennes en zone boisée ;
  • la nécessité pour les Maires d’informer et de consulter la population lors du développement de tout projet éolien dés la phase initiale
  • la réalisation des études d’impact par des experts indépendants avec un volet « acceptation de la population ».
  • la prise en compte d’un volet « infrasons » dans les études d’impact.

 

Compte tenu de ces éléments, le Collectif Vosges Horizon Durable vous demande de bien vouloir clairement vous positionner sur le dossier de l’éolien industriel.

 

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre respectueuse considération.

Le 19 novembre 2015

Signé : Le Collectif Vosges Horizon Durable


ELECTIONS REGIONALES 2015 - BILAN DES REPONSES:

Le Collectif Vosges Horizon Durable a diffusé et publié une lettre aux candidats.

À la date du 27 novembre 2015, seuls le Parti Socialiste et le Front National ont répondu à notre lettre.

Voici, les réponses reçues :

1) PARTI SOCIALISTE :

« Madame, Monsieur, 

Votre mail du 20 novembre dernier a retenu toute mon attention.

 

Au nom de votre collectif, vous me faites part de vos préoccupations et revendications sur la question de l’éolien dans la future région née de la fusion entre l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine.

 

Vous y reprenez des positions déjà défendues depuis plusieurs années.

 

Peu sont toutefois du ressort de l’institution régionale ; l’essentiel de vos attentes est en effet le fruit de dispositions législatives ou réglementaires sur lesquelles le conseil régional n’a pas de prise.

 

Je tiens néanmoins à insister sur deux aspects.

 

En premier lieu, je respecte vos positions toutefois je pense que l’éolien doit prendre sa part dans le « mix » énergétique nécessaire à notre pays.

Votre souci de maintenir de la qualité de vie en milieu rural, à l’environnement et à la préservation de nos paysages remarquables nous est commun.

Depuis 12 ans et mon arrivé aux responsabilités avec mes majorités plurielles nous avons mis en place des dispositifs qui tendent à obtenir des résultats dans ces domaines. Bien entendu l’installation de ces machines doit être maitrisée.

Je prends note de l’ensemble de vos demandes et vous assure qu’elles seront prises en compte dans nos réflexions.

 

En second lieu, comme vous avez pu le lire, mes colistier(e)s et moi-même avons érigé le bassin de vie comme échelon de base de la gouvernance territoriale de cette nouvelle région. Je mentionne cela pour répondre à une crainte majeure que vous exprimez : notre volonté est bien d’assurer information et transparence dans la proximité pour établir nos politiques régionales, y compris dans le domaine qui vous intéresse.

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

 

Jean-Pierre Masseret                                    

Tête de liste régionale pour la Gauche responsable socialiste, écologiste, progressiste, communiste et républicaine "

 

COMMENTAIRE DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE :

C’est bien le Conseil Régional de Lorraine et la Préfecture de Région Lorraine qui ont établi le Schéma Régional Eolien (SRE) de Lorraine qui classe 1468 communes de Lorraine sur 2339 en « favorables à l’éolien ». Ce Schéma Régional Eolien de la Lorraine fait l’objet actuellement d’un recours.

2) FRONT NATIONAL :

Bonsoir

Veuillez trouver avec le lien ci-dessous une résolution de 3 députés européens concernant les éoliennes 

Seuls les élus FN se battent dans ce combat contre tous les partis en place

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+MOTION+B8-2015-1196+0+DOC+XML+V0//FR&language=fr 

Cordialement

Jordan Grosse-Cruciani

Assistant Parlementaire de Dominique Bilde

Conseiller Municipal de Thaon les Vosges (88) 

 

Résultats Elections Régionales 2015


Résultats Région ACAL Grand Est

Résultats du vote

  • Exprimés :
  • Abstentions : 40,98%
  • Votants : 909 000
  • Philippe Richert : 48,06% Droite-UDI-Modem
  • Florian Philippot : 36,39% FN
  • Jean-Pierre Masseret : 15,55% Divers Gauche

Nouveau Conseil Régional ACAL (169 sièges)

  • Droite-UDI-Modem : 104 sièges.
  • FN : 46 sièges.
  • Divers Gauche : 19 sièges.


Liste des 169 élus à ce jours (hors désistements, démissions, ...)

1) Liste RICHERT 104 sièges sur 169 =61,54%
- Pour les ARDENNES (08) : M. Jean-Luc WARSMANN, Mme Pascale GAILLOT, M. Guillaume MARECHAL, Mme Christine NOIRET-RICHET.
- Pour l'AUBE (10) : M. Marc SEBEYRAN, Mme Isabelle HELIOT-COURONNE, M. Jacques BEAUJEAN, Mme Annie DUCHENE, M. Philippe BORDE.
- Pour la MARNE (51) : M. Xavier ALBERTINI, Mme Rachel PAILLARD, M. Franck LEROY, Mme Martine LIZOLA, M. Jean NOTAT, Mme Véronique MARCHET, M. Patrice VALENTIN, Mme Valérie BEAUVAIS, M. Cédric CHEVALIER, Mme Isabelle PESTRE.
- Pour la HAUTE-MARNE (52) : Mme Christine GUILLEMY, M. Jean-Jacques BAYER, Mme Pascale KREBS.
- Pour la MEURTHE-ET-MOSELLE (54) : Mme Valérie DEBORD, M. François WERNER, Mme Lise ROSELEUR, M. Jean-François GUILLAUME, Mme Elisabeth POIRSON, M. Henry LEMOINE, Mme Véronique GUILLOTIN, M. Philippe NACHBAR, Mme Dominique RENAUD, M. Edouard JACQUE, Mme Mireille GAZIN, M. Christian GUIRLINGER, Mme Fanny GIUSSANI.
- Pour la MEUSE (55) : M. Philippe MANGIN, Mme Atissar HIBOUR, M. Pierre REGENT.
- Pour la MOSELLE (57) : M. Patrick WEITEN, Mme Marie-Louise KUNTZ, M. Thierry HORY, Mme Brigitte TORLOTING, M. Jackie HELFGOTT, Mme Nicole MULLER-BECKER, M. Jean-Luc BOHL, Mme Catherine VIERLING, M. Patrick THIL, Mme Catherine BAILLOT, M. Khalifé KHALIFE, Mme Stéphanie KIS, M. Rémy SADOCCO, Mme Marie TRIBOUT, M. Walter BROCCOLI, Mme Marie-Rose SARTOR, M. Alexandre CASSARO, Mme Carmen DILIGENT.
- Pour le BAS-RHIN (67) : M. Philippe RICHERT, Mme Elsa SCHALCK, M. André REICHARDT, Mme Lilla MERABET, M. Bernard STALTER, Mme Marie-Reine FISCHER, M. Justin VOGEL, Mme Evelyne ISINGER, M. Pascal MANGIN, Mme Laurence DREYFUSS, M. Laurent BURCKEL, Mme Marièle COLAS WIES, M. Frédéric PFLIEGERSDOERFFER, Mme Catherine ZUBER, M. Georges SCHULER, Mme Martine CALDEROLI-LOTZ, M. Sylvain WASERMAN, Mme Marianne HORNY-GONIER, M. Philippe SPECHT, Mme Odile BARREAULT, M. Charles SITZENSTUHL, Mme Huguette ZELLER, M. Patrick BASTIAN, Mme Vanessa WAGNER, M. Hubert WALTER, Mme Cathy KIENTZ.
- Pour le HAUT-RHIN (68) : M. Jean ROTTNER, Mme Françoise BOOG, M. Jacques CATTIN, Mme Claudine GANTER, M. Francis KLEITZ, Mme Nejla BRANDALISE, M. Jean-Paul OMEYER, Mme Christèle WILLER, M. Laurent WENDLINGER, Mme Chantal RISSER, M. Bernard GERBER, Mme Martine LAEMLIN, M. Christian DEBEVE, Mme Denise BUHL, M. Thierry NICOLAS.
- Pour les VOSGES (88) : M. Gérard CHERPION, Mme Elisabeth DEL GENINI, M. Daniel GREMILLET, Mme Véronique MATHIEU, M. Yves SÉJOURNÉ, Mme Anne Marie ADAM, M. David VALENCE.

Liste PHILIPPOT 46 sièges sur 169 = 27,22%
- Pour les ARDENNES (08) : M. Guillaume LUCZKA, Mme Maryse DESPAS.
- Pour l'AUBE (10) : M. Bruno SUBTIL, Mme Angélique RANC, M. Jean-Christophe LEFEVRE.
- Pour la MARNE (51) : M. Pascal ERRE, Mme Cindy DEMANGE, M. Thomas LAVAL, Mme Emilie GOUTHIER, M. Thierry BESSON.
- Pour la HAUTE-MARNE (52) : M. Frédéric FABRE, Mme Fabienne CUDEL.
- Pour la MEURTHE-ET-MOSELLE (54) : M. Gregoire EURY, Mme Dominique BILDE, M. Pascal BAUCHE, Mme Francine HAACK, M. David MASSON-WEYL, Mme Jennifer STEPHANY.
- Pour la MEUSE (55) : M. Eric VILAIN, Mme Corinne KAUFMANN.
- Pour la MOSELLE (57) : M. Florian PHILIPPOT, Mme Françoise GROLET, M. Kévin PFEFFER, Mme Stéfanie CONIGLIO, M. Thierry GOURLOT, Mme Laurence BURG, M. Fabien ENGELMANN, Mme Patricia BRUCKMANN, M. Hervé HOFF.
- Pour le BAS-RHIN (67) : Mme Hombeline DU PARC, M. Laurent GNAEDIG, Mme Eliane KLEIN, M. Jean-Claude BADER, Mme Brigitte STIEGLER, M. Baptiste PIERRE, Mme Julia ABRAHAM, M. Andréa DIDELOT.
- Pour le HAUT-RHIN (68) : Mme Virginie JORON, M. Sylvain MARCELLI, Mme Marion WILHELM, M. Christian ZIMMERMANN, Mme Marie Hélène DE LACOSTE LAREYMONDIE, M. Gregory STICH.
- Pour les VOSGES (88) : M. Jordan GROSSE-CRUCIANI, Mme Marina DO SANTOS, M. Pascal JENFT.

Liste MASSERET 19 sièges sur 169 = 11,24%
- Pour les ARDENNES (08) : Mme Joëlle BARAT.
- Pour l'AUBE (10) : M. Olivier GIRARDIN.
- Pour la MARNE (51) : M. Jacques MEYER, Mme Linda MUNSTER.
- Pour la HAUTE-MARNE (52) : pas d'élu.
- Pour la MEURTHE-ET-MOSELLE (54) : M. Julien VAILLANT, Mme Rachel THOMAS, M. Bertrand MASSON, Mme Nathalie HAMEAU-KINDERSTUTH.
- Pour la MEUSE (55) : M. Thibaut VILLEMIN.
- Pour la MOSELLE (57) : Mme Paola ZANETTI, M. Jean-Pierre MASSERET, Mme Brigitte VAÏSSE, M. Jean-Pierre LIOUVILLE.
- Pour le BAS-RHIN (67) : Mme Anne-Pernelle RICHARDOT, M. Emmanuel RECHT.
- Pour le HAUT-RHIN (68) : M. Antoine HOMÉ, Mme Cléo SCHWEITZER.
- Pour les VOSGES (88) : M. Jean-Marie LALANDRE, Mme Hélène COLIN.



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


- Elections départementales des 22 et 29 mars 2015.


Carte des nouveaux cantons des Vosges publiée par Vosges Matin

Liste des 34 Conseillers départementaux élus dans les 17 cantons vosgiens :

Canton de La Bresse : Jérôme Mathieu-Brigitte Vanson (UMP)
Canton de Bruyères : Bernadette Poirat-Christian Tarantola (Union de la gauche)
Canton de Charmes : Martine Boulliat-Robert Colin (DVD)
Canton d’Epinal 1 : Ghislaine Jeandel-Ballongue-Yannick Villemin (DVD)
Canton d’Epinal 2 : Régine Bégel-Benoît Jourdain (UMP)
Canton de Gérardmer : Eliane Ferry-Guy Martinache (DVD)
Canton de Golbey : Raphaëla Canteri-Dominique Momon (DVD)
Canton de Mirecourt : Nathalie Babouhot-Guy Sauvage (DVD)
Canton de Neufchâteau : Dominique Humbert-Simon Leclerc (DVD)
Canton de Raon-l’Etape : Benoît Pierrat-Roselyne Pierrel (DVG)
Canton de Remiremont : Valérie Jankowski-François Vannson (UMP)
Canton de Saint-Dié 1 : Martine Gimmillaro-William Mathis (DVD)
Canton de Saint-Dié 2 : Roland Bédel-Caroline Privat (DVD)
Canton de Vittel : Luc Gerecke-Claudie Pruvost (DVD)
Canton du Thillot : Dominique Peduzzi-Catherine Louis (DVD)
Canton du Val d’Ajol : Philippe Faivre-Véronique Marcot (DVD)
Canton de Darney : Alain Roussel - Carole Thiébaut-Gaudé (DVD)



Le Collectif Vosges Horizon Durable a adressé une lettre à l'attention des candidats aux élections départementales.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elections sénatoriales du 28 septembre 2014:


Une correspondance du Collectif Vosges Horizon Durable a été adressée à tous les candidats aux dernières élections sénatoriales ainsi qu'aux différents partis politiques.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


E

Elections européennes 2014

Les réponses des candidats à la lettre du Collectif sont publiées à la suite de cette lettre

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lettre du Collectif Vosges Horizon Durable aux candidats aux élections européennes.

Madame, Monsieur (le Député),

L’Europe s’est engagée dans la transition énergétique en fixant des objectifs et en laissant à chaque nation la liberté de définir sa politique. Mais on ne peut pas d'une part souhaiter une Europe unie et d'autre part concevoir la question énergétique au seul niveau national. La transition énergétique allemande longtemps source de convoitises et d'admirations est devenue aujourd’hui dramatique. Avec 760 millions de tonnes de CO² produites en 2013, l'Allemagne est devenue le plus gros pollueur de l'Union européenne du fait de l’importance et de l’intermittence des énergies renouvelables avec le couplage et le recours systématique au thermique. Les énergies renouvelables doivent être exploitées dans les régions où leur rendement énergétique est le meilleur et où elles produisent l'énergie la plus compétitive possible.

Concernant l’éolien, l'installation d'aérogénérateurs terrestres pose de nombreuses questions sur le terrain, de la part des élus locaux, des habitants, des scientifiques et des associations de défense de l’environnement. Les machines sont de plus en plus puissantes et les nuisances de plus en plus connues. À ce jour, il n'existe pas de projets visant à proposer une harmonisation de la législation au niveau de l'Union européenne en particulier sur le tarif de rachat de l’électricité et l’implantation des éoliennes.

Aussi, le Collectif Vosges Horizon Durable qui regroupe cinq associations de défense de l’environnement des Vosges demande aux futurs Députés européens de tout mettre en œuvre pour clarifier cette situation et mettre en cohérence les différentes législations nationales.

Concernant l'impact des éoliennes, il est demandé d’engager une véritable étude sur les conséquences possibles pour la santé humaine et de confier ces travaux à des experts « indépendants ».

En outre, le collectif préconise les mesures suivantes :

Ø      la suspension du tarif de rachat obligatoire dénoncé excessif par la Commission de Régulation de l’Energie ;

Ø      l’obligation de respecter :

·                     une distance éoliennes/habitations au minimum de 1500 mètres conformément aux conclusions de l’académie de médecine et à l’application du principe de précaution ;

·                     l’interdiction d’implantation d’éoliennes en zone boisée ;

·                     la nécessité de consulter la population lors du développement de tout projet éolien dés la phase initiale

 

Aussi, le Collectif Vosges Horizon Durable vous demande de bien vouloir faire connaître votre position sur ce dossier de l’éolien industriel.

 

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur (le Député), l’expression de notre respectueuse considération.

 

Le 12 avril 2014

Signé : Le Collectif Vosges Horizon Durable

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laure Ferrari




Messieurs les présidents,

Je suis particulièrement sensible au message que vous adressez aux candidats à la députation européenne dont j’ai l’honneur de faire partie. J’y suis sensible car je suis Vosgienne de naissance et parce que je suis particulièrement critique envers les éoliennes. J’ai d’ailleurs exprimé publiquement mon scepticisme à ce sujet par le biais d’un article paru dans le Huffington Post que je vous communiquerai en fin de message.

Je souscris pleinement à votre analyse sur les aérogénérateurs. Je les considère comme nuisibles pour les populations, polluants dans leur élaboration, coûteux dans leur production, et -comble de tout- inefficaces dans leur fonctionnement. Si je crois fermement qu’un bouquet énergétique varié est la clé d’un modèle énergétique garantissant la sécurité et l’indépendance de la Nation, j’estime qu’en l’état actuel l’éolien ne représente pas une option. Il s’agit pour moi d’une technologie qui demeure encore au stade expérimental, eu-égard à ses médiocres performances. Je souscris également aux conséquences dramatiques qu’implique le choix d’un modèle énergétique s’appuyant principalement sur les technologies renouvelables, comme l’Allemagne l’a fait, puisqu’au final c’est le charbon qui s’en trouve réhabilité. Ceci étant, j’estime qu’une technologie éolienne améliorée pourrait un jour trouver sa place, mais en des lieux spécifiques et pas sans accord des populations concernées. D’un point de vue purement esthétique, ces constructions défigurent des paysages qui ont une valeur affective profonde et qui de plus font partie de notre patrimoine, et dès lors de notre économie nationale. On ne saurait donc envisager de les implanter n'importe où.

Si je suis élue députée européenne, je m’emploierai à faire connaître à mes électeurs ce scandale que représente l’obligation d’achat d’énergie renouvelable par les fournisseurs. Il s’agit là d’une mesure totalement représentative de cette Union Européenne anti-démocratique et soumise aux lobbies que je dénonce et que je combats. Le projet politique que je défends refuse le principe d’une Europe fédérale qui me paraît autant chimérique que peu souhaitable, et par essence sensible au lobbying. Ce projet revendique au contraire la restauration de la souveraineté nationale, et donc un État-Stratège qui ne rendrait compte qu’au peuple français des options qu'il choisit. Cette entité si bien représentée sous la présidence du général De Gaulle est la seule à même de mener une politique volontariste, car c'est la seule qui tienne sa légitimité du peuple et du territoire sur lequel s'étendent ses prérogatives. Cet État-Stratège que j'appelle de mes vœux est donc la seule force capable d’engager cette transition énergétique dont nous avons tant besoin.

Bien à vous,

Laure Ferrari

PS : Le lien vers mon article pour le Huffington Post

http://www.huffingtonpost.fr/laure-ferrari/ecotaxe-parlement-europeen_b_4232870.html
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Christian d'Andlau-Hombourg




Mesdames, Messieurs,

 Tout à fait d’accord avec vous quant à la nuisance des éoliennes qui saccagent les paysages, massacrent les oiseaux et créent des vibrations très désagréables.

 D’accord aussi quant aux inconvénients du recours à l’énergie thermique.

 Nikola Tesla fut persécuté en son temps pour avoir découvert l’énergie gratuite ; il serait grand temps de faire connaître ses inventions et de les mettre en œuvre.

Il est vrai, toutefois, que l’on se heurtera aux intérêts de certains lobbies qui ne reculent devant rien …

 Dans l’attente de vos réactions, je vous prie, Mesdames, Messieurs, d’agréer l’expression de mes sentiments dévoués et les meilleurs,

 Christian d’Andlau-Hombourg

Co-président du Parti Fédéraliste Européen en France

Et tête de liste pour la région Est

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Martin SCHULZ


  Je vous remercie pour votre message.

Avec ma famille politique des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, je soutiens des efforts majeurs en faveur des énergies renouvelables, assortis d'objectifs contraignants à court, moyen et long terme. Nous mettons en place des politiques européennes capables de permettre aux États membres de parvenir à une économie s'alimentant aux sources d'énergie renouvelables propres et durables d'ici 2050. Afin de mener à bien cette vision, j’ai entière confiance en la liste du Parti Socialiste, menée dans le Grand Est par Edouard Martin et Catherine Trautmann.

Seule une transition vers les sources d'énergie renouvelables permettra à l'UE de parvenir à la sécurité énergétique et de réduire radicalement l'impact de la consommation d'énergie sur l'environnement. Nos méthodes actuelles de production d'énergie devront, par conséquent, céder la place à l'énergie éolienne, solaire, hydraulique, géothermique, marine et à la biomasse.                                                             

Le potentiel des énergies renouvelables varie d'une région d'Europe à l'autre, le vent constituant l'énergie prédominante dans les zones côtières, l'énergie solaire dans les pays du sud, et la biomasse dans les régions agricoles. Quasiment tous les pays et régions disposent toutefois de sources d'énergie renouvelables. La recherche, les investissements, la coopération régionale, la mise en place d'incitations adéquates pour les marchés, la modernisation, l'interconnexion à grande échelle des réseaux électriques de l'UE sont autant d'éléments essentiels qui permettront d'exploiter pleinement le potentiel de l'Europe en matière d'énergies renouvelables.

Il est cependant important que la transition vers les énergies renouvelables reçoive l'aval du public à tous les niveaux également concernant l’octroi des permis et prescriptions urbanistiques pour les éoliennes. Nous devons respecter la subsidiarité, principe majeur des traités européens. Nous ne voyons pas de raisons suffisantes d'harmoniser les règles en matière de réglementation urbanistique. Chaque état membre souhaite organiser et mettre en place sa propre règlementation.

Ceci dit, il existe déjà la législation européenne sur l'impact environnemental de la construction d'infrastructure notamment la directive concernant l’évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l’environnement qui en annexe II, point 3i inclut les installations destinées à l’exploitation de l’énergie éolienne pour la production d’énergie (parcs éoliens). Si un état membre exige une telle évaluation, les procédures de cette directive doivent être suivis.;

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011L0092&from=EN

En ce qui concerne les tarifs de rachat et les interventions publiques dans le secteur de l’électricité, nous ne soutenons pas l’harmonisation des régimes de subvention en faveur des énergies renouvelables. Comme vous dites dans votre lettre « les énergies renouvelables doivent être exploitées dans les régions où leur rendement énergétique est le meilleur et où elles produisent l'énergie la plus compétitive possible ». C'est justement pour cette même raison que le législateur européen n'est pas le plus apte à répondre à cette situation. Dans chaque pays, voire même chaque région, les conditions sont différentes selon la météo, les taux de financement et la politique énergétique menée, entre autres. Un seul régime de subvention harmonisé à au niveau européen ne pourrait pas efficacement tenir en compte ce genre de différences. Néanmoins, il est important que ces régimes soient bien étudiés et efficaces, avec un minimum de distorsion sur les marchés d’énergie. Dans ce but, la Commission européenne a fait une communication avec des orientations pour les états membres que vous pourrez lire ici : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-1021_fr.htm

Concernant les éoliennes et la santé humaine, j’estime qu’il est important de prioritiser les études scientifiques et indépendantes à ce sujet, qui doivent constituer la boussole qui guide les décisions politiques en la matière.

Bien à vous,

Martin Schulz, Candidat Commun du Parti Socialiste Européen

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Union Populaire Républicaine

Madame, Monsieur,

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à l'UPR et aux interventions de son président.

Si vous souhaitez vous faire une idée précise de ce qu'est l'UPR, je vous recommande la lecture de notre Charte fondatrice ainsi que de notre programme politique (disponible en vidéo ainsi qu’au format PDF).

Comme vous le savez sans doute, l'UPR a pour objectif de rassembler les français afin de faire sortir la France de l'Union européenne, de l'euro et de l'OTAN. Afin d'atteindre cet objectif, l'UPR ne prend pas position sur les sujets pouvant induire des clivages inutiles au sein de la population. La politique énergétique fait partie de ces sujets. Dans cette logique, l’utilisation industrielle de l’énergie éolienne est un sujet sur lequel nous ne prenons pas position.

Néanmoins, cela ne nous empêche pas de réfléchir à la transition énergétique et aux moyens d’y parvenir. Sachez que l'UPR a pleinement conscience des enjeux sous-jacents à la transition énergétique. Nous avons notamment clairement à l'esprit que la transition énergétique ne se résume pas à la question du nucléaire. La dépendance de notre économie aux énergies fossiles est une problématique fondamentale.

La transition énergétique est pour nous si importante que le premier grand débat national qui sera organisé, en cas de succès à l’élection présidentielle, concernera d'ailleurs la politique énergétique française (il s’agit du 19ème point du programme présidentiel).  Ce grand débat national permettra à toutes les opinions d'être exposées et débattues loyalement. En particulier, les défenseurs et adversaires de l’éolien industriel auront la possibilité de débattre sereinement.

En espérant avoir clarifié notre position, je me permets de vous rappeler que notre parti rencontre un écho de plus en plus grand, nous recevons un nombre croissant de messages de soutien ; le rythme des adhésions a également accéléré.

Bien cordialement,

Union Populaire Républicaine

P.S. : Il existe une page François Asselineau-UPR sur le réseau social Facebook

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Catherine TRAUTMANN


Madame, Monsieur,

L'Union européenne a des compétences en matière énergétique (article 194 TFUE) qui visent à lui permettre, dans un esprit de solidarité entre États-membres:

-    d'assurer le fonctionnement  du marché  de l'énergie;

-    de garantir la sécurité de l'approvisionnement énergétique dans l'Union;
 
-    de promouvoir l'efficacité énergétique et les économies d'énergies ainsi que le développement des énergies nouvelles et renouvelables;

-    d'accentuer  l'interconnexion des réseaux.
 
Les États-membres restent cependant libres dans la détermination de leur bouquet  énergétique et de leurs sources d'approvisionnement ainsi que dans l'exploitation de leurs ressources énergétiques. Ceci s'explique notamment par la grande diversité de situations dans lesquelles se trouvent les États en termes de ressources par exemple.

Les objectifs du "paquet énergie-climat" fixés en 2008,  soit  20 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre, 20 % de renouvelables et 20 % de gain d'efficacité énergétique d'ici 2020 amorcent une transition énergétique européenne ambitieuse. Mais la mise en œuvre de cette politique, non-suffisamment coordonnée entre États-membres, ainsi que la considération de ces objectifs "en silos", ont aussi été source parfois d'incohérences et de difficultés.

S'agissant plus précisément de l'objectif  de développement des énergies renouvelables pour 2020, il a pu se révéler coûteux dans certains États-membres. Alors que s'amorce la discussion autour des objectifs pour 2030, dans le cadre desquels nous continuons de plaider pour un objectif contraignant et ambitieux en matière de renouvelables, il faut mettre à plat un certain nombre de questions liées aux mécanismes d'aides et de subventions, qui varient largement d'un État à un autre, et pèsent de façon très différente sur les consommateurs (particuliers, professionnels, électro-intensifs) et/ou les contribuables. Par exemple, l'Allemagne a dans un premier temps choisi d'épargner largement ses électro-intensifs, en mettant largement à contribution les ménages (comme consommateurs et comme contribuables); elle est aujourd'hui en train de reconsidérer cette approche pour la rendre plus équilibrée et plus soutenable pour sa population, ce qui devrait également la rapprocher de la tendance chez ses voisins.

À ce titre, il peut être noté que les récentes lignes directrices de la Commission relatives aux aides d'état dans le domaine de l'énergie et de l'environnement contribuent à orienter vers le marché les dispositifs nationaux de soutien aux ENR, du moins à partir du 1er janvier 2015.

S'agissant de l'évaluation d'impact des parcs éoliens, la tout récente directive du 16 avril 2014 -que nous avons votée- modifiant la directive 2011/92/UE concernant l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement  fixe de nouvelles obligations pesant sur les porteurs/exploitants  de certains projets/installations  dont les parcs éoliens ayant des incidences notables sur l'environnement.

En effet, rappelons tout d'abord qu'il est nécessaire et obligatoire de réaliser une étude d'impact qui conditionne l'autorisation d'exploitation. Dans le cadre de cette étude d'impact, les incidences notables directes et indirectes d'un projet sur un certain nombre de facteurs au nombre desquels justement la population et la santé humaine doivent désormais être identifiées, décrites et évaluées. Les incidences sur le paysage et la biodiversité sont également soumises aux mêmes règles.

Cette directive a également renforcé le volet information/participation du public  tout au long du processus d'évaluation et d'autorisation du projet.
 
Enfin, le rapport d'évaluation est effectivement préparé par des experts compétents. L'autorité compétente contrôle le rapport et peut faire appel à une expertise indépendante à cet effet.    

Vous remerciant de l'intérêt que vous portez à nos travaux et à cette campagne, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l'expression de nos meilleures salutations.

Catherine TRAUTMANN
Députée au Parlement Européen
Ancienne Ministre
Conseillère Municipale et Vice-Présidente de la CUS


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Nathalie GRIESBECK

Madame, Monsieur,

J'ai bien reçu votre E-Mail et je vous en remercie vivement.

J'ai pris note avec beaucoup d'intérêt des éléments que vous avez souhaité porter à mon attention. Comme vous, je partage l'idée selon laquelle nous devons parvenir le plus rapidement possible à une Europe de l'énergie. C'est pour moi une ambition et je souhaite que nous avancions rapidement sur cette question dans les cinq années à venir. Que chaque état membre élabore sa propre politique dans son coin, sans consulter ses partenaires me paraît absolument contreproductif. Regardez ce qui se passe aujourd'hui en Allemagne. Alors que l'Europe réduisait depuis des années ses émissions de CO2, celles-ci sont reparties à la hausse. C'est absolument dramatique face à l'urgence du changement climatique.

En ce qui concerne les éoliennes, je crois qu'il s'agit d'une source créatrice d'énergie alternative et non polluante tout à fait intéressante. Cela étant, leur développement pose un certain nombre de problèmes, notamment en ce qui concerne les nuisances pour les habitants. Je crois que cela concerne d'abord les collectivités locales, les communes et les habitants des régions qui ensemble doivent discuter du bienfondé de l'installation des éoliennes dans leur environnement. Aussi comme vous, je suis favorable à ce que la population soit consultée lorsqu'un projet éolien est envisagé. La transition énergétique vers des énergies plus propres est une nécessité absolue, mais cette transition ne doit pas se faire au détriment de la qualité de vie de nos concitoyens. Faire disparaître une pollution pour en créer une nouvelle sous une autre forme est absolument contreproductif. En tout état de cause, vous pouvez être assuré qu'au Parlement européen je continuerai, si les habitants du Grand Est m'accordent à nouveau leur confiance, à tout faire pour que l'Union européenne prenne la mesure de ce défi.

Restant naturellement à votre écoute, je vous prie de croire, Madame, Monsieur en l'expression de mes meilleures pensées.

Nathalie GRIESBECK,
Députée européenne Grand Est - ADLE / Mouvement Démocrate
Vice-Présidente du Conseil Général de la Moselle


  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAS DE REPONSE DES AUTRES CANDIDATS


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RESULTATS DES ELECTIONS EUROPEENNES (extrait du site internet du Ministère de l'Intérieur)

Circonscription Est

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC NADINE MORANO (LUMP)

Mme Nadine MORANO

M. Arnaud DANJEAN

Mme Anne SANDER

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

M. Edouard MARTIN

UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)

Mme Nathalie GRIESBECK

LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN)

M. Florian PHILIPPOT

Mme Sophie MONTEL

M. Jean-François JALKH

Mme Dominique BILDE

Circonscription Ile-de-France et Français établis hors de France

LISTE EUROPE ECOLOGIE (LVEC)

M. Pascal DURAND

Mme Eva JOLY

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC ALAIN LAMASSOURE (LUMP)

M. Alain LAMASSOURE

Mme Rachida DATI

M. Philippe JUVIN

Mme Constance LE GRIP

UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)

Mme Marielle DE SARNEZ

M. Jean-Marie CAVADA

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

Mme Pervenche BERÈS

M. Guillaume BALAS

Mme Christine REVAULT D'ALLONNES-BONNEFOY

STOP A L'EUROPE DE LA FINANCE-L'HUMAIN D'ABORD ! FRONT DE GAUCHE (LFG)

M. Patrick LE HYARIC

LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN)

M. Aymeric CHAUPRADE

Mme Marie-Christine BOUTONNET

M. Jean-Luc SCHAFFHAUSER

Circonscription Massif-Central Centre

LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN)

M. Bernard MONOT

Mme Jeanne POTHAIN

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC BRICE HORTEFEUX (LUMP)

M. Brice HORTEFEUX

Mme Angélique DELAHAYE

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

M. Jean-Paul DENANOT

Circonscription Nord-Ouest

LISTE EUROPE ECOLOGIE (LVEC)

Mme Karima DELLI

UDI MODEM LES EUROPÉENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)

M. Dominique RIQUET

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

M. Gilles PARGNEAUX

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC JÉRÔME LAVRILLEUX (LUMP)

M. Jérôme LAVRILLEUX

Mme Tokia SAÏFI

LISTE BLEU MARINE. OUI A LA FRANCE, NON A BRUXELLES (LFN)

Mme Marine LE PEN

M. Steeve BRIOIS

Mme Mylène TROSZCZYNSKI

M. Nicolas BAY

Mme Sylvie GODDYN

Circonscription Ouest

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

Mme Isabelle THOMAS

M. Emmanuel MAUREL

LISTE EUROPE ECOLOGIE (LVEC)

M. Yannick JADOT

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC ALAIN CADEC (LUMP)

M. Alain CADEC

Mme Elisabeth MORIN-CHARTIER

M. Marc JOULAUD

LISTE BLEU MARINE- NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN)

M. Gilles LEBRETON

Mme Joëlle BERGERON

UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)

M. Jean ARTHUIS

Circonscription Outre-Mer

L'UNION POUR LES OUTREMER (LDVG)

M. Younous OMARJEE

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

M. Louis-Joseph MANSCOUR

POUR LA FRANCE DES OUTRE-MER, AGIR EN EUROPE AVEC L'UMP (LUMP)

M. Maurice PONGA

Circonscription Sud-Est

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC RENAUD MUSELIER (LUMP)

M. Renaud MUSELIER

Mme Françoise GROSSETÊTE

M. Michel DANTIN

EUROPE ECOLOGIE (LVEC)

Mme Michèle RIVASI

FRONT NATIONAL (LFN)

M. Jean-Marie LE PEN

Mme Marie-Christine ARNAUTU

M. Bruno GOLLNISCH

Mme Mireille D'ORNANO

M. Dominique MARTIN

L'EUROPE DE LA FINANCE, ÇA SUFFIT ! PLACE AU PEUPLE ! (LFG)

Mme Marie-Christine VERGIAT

UDI MODEM LES EUROPÉENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)

Mme Sylvie GOULARD

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

M. Vincent PEILLON

Mme Sylvie GUILLAUME

Circonscription Sud-Ouest

BLEU MARINE OUI A LA FRANCE NON A BRUXELLES (LFN)

M. Louis ALIOT

Mme Joelle MELIN

M. Edouard FERRAND

UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)

M. Robert ROCHEFORT

FRONT DE GAUCHE (LFG)

M. Jean-Luc MELENCHON

CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)

Mme Virginie ROZIÈRE

M. Éric ANDRIEU

EUROPE ECOLOGIE (LVEC)

M. José BOVÉ

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC MICHÈLE ALLIOT-MARIE (LUMP)

Mme Michèle ALLIOT-MARIE

M. Franck PROUST

 

Comments