Actualités

Chateau de Malbrouck à Manderen (Moselle) - Photo Antoine CHONION (Avenir et Patrimoine 88)


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ACTUALITES À SUIVRE SUR FACEBOOK:
yves melin

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE DOSSIER PRESENTE PAR LA SOCIETE « EOLIENNES DES LUNAIRES À GRUEY-LES-SURANCE (88240) –
DU 22 JUIN AU 24 JUILLET 2020.

OBSERVATIONS DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE.


Le projet est développé par le promoteur H2AIR sur la commune de Gruey-Lès-Surance (88240) (270 habitants) (communauté d’agglomération d’Epinal).

Il s’agit d’un plateau agricole de la Vôge, d’une altitude moyenne de 450 m : une clairière bordée par les forêts de Darney, Selles et Passavant, et Ban d’Harol. Un paysage bucolique favorable à l’agriculture et au tourisme.

Le dossier d’étude d’impact présenté par le promoteur est un document touffu, souvent imprécis et opaque.

Le Collectif Vosges Horizon Durable appelle l’attention du Préfet, des Elus et de la population sur ce projet qui va considérablement impacter la commune de Gruey-Lès-Surance, ses habitants et son environnement.

À PROPOS DU PROMOTEUR :

-          Le promoteur H2AIR est avant tout un bureau d’études plutôt qu’un exploitant. Les projets développés sont souvent au profit d’autres promoteurs éoliens. Ainsi les parcs éoliens passent de mains en mains et il est très difficile pour les élus et la population d’avoir un interlocuteur et un véritable suivi (exemple du projet voisin de Dompaire/Ville-sur-Illon avec le promoteur NEOEN). Par ailleurs, les promesses des uns n’engagent pas toujours les suivants.

-          Comme la plupart des promoteurs, H2AIR a créé une société écran,  Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) « Eoliennes des Lunaires » au capital social de un (1) €uro. Ce capital social symbolique de 1 € semble bien dérisoire face au montant global du projet qui devrait être de l’ordre de 24 Millions d’€uros (en moyenne 3 Millions d’€uros par éolienne).

-          Le promoteur évoque « 8 éoliennes dont 2 citoyennes ». Ce procédé est aujourd’hui couramment employé pour améliorer l’acceptabilité et acheter la population. Le financement de ces 2 éoliennes devrait avoisiner les 2 X 3 = 6 Millions d’€uros et n’est pas évident. Par ailleurs ce genre d’investissement revient souvent à des « bobos » des villes plutôt qu’aux modestes « locaux ».

-          Le promoteur annonce dans sa plaquette de présentation que « ce projet d’une puissance de 20 MW pourrait alimenter en électricité  près de 20 000 foyers par an (hors chauffage) ». Cette affirmation repose sur une puissance théorique et ne donne aucune donnée chiffrée concrète (vitesse moyenne du vent, facteur de charge des machines…).

-          Le promoteur est « gourmand ». Le projet initialement développé par GAMESA comptait 6 éoliennes de 2 MW.  H2AIR présente aujourd’hui un projet à 8 machines pouvant aller jusqu’à 4 MW.

-          Le promoteur évoque un projet pour 15 à 20 ans. La tendance générale aujourd’hui est au « repowering » (renouvellement des machines). On vous présente un projet pour 15 à 20 ans et on vous condamne « à perpète » avec de nouvelles machines plus hautes et plus puissantes sur de nouveaux socles de béton.

-          Le promoteur est très discret sur le montant des loyers accordé aux propriétaires de terrains et aux exploitants des terrains sur lesquels seront implantés les machines.

-          Aucunes données ne sont communiquées sur les retombées fiscales réelles pour la commune, la communauté d’agglomération d’Epinal et le département des Vosges.

-          Aucune donnée sur le financement et le raccordement souterrain de ce parc au poste source de Bains-les-Bains situé à plus de 10 Km (financement RTE, promoteur…).

-          Aucun emploi pérenne créé sur place. Le parc est entièrement automatisé et piloté à distance. Les équipes de maintenance (souvent étrangères cf. Nordex) tournent entre les différents parcs.

-          D’éventuels emplois de sous-traitants locaux pendant la phase de construction et les  travaux annexes…

-          Des machines de fabrication allemande « NORDEX 117 » qui aggravent le déficit commercial de la France.

-          Concernant le démantèlement : le promoteur se contente des 50 000 €uros imposés par machines sachant que le démantèlement revient aujourd’hui dans une fourchette de 450 000 à 700 000 €uros par éolienne.

-           Un arasement des fondations sur une hauteur suffisante et une remise en état « permettant le passage éventuel des engins de labours et la pousse des cultures » ???

-          Des mesures compensatoires « chiches et dérisoires », se limitant à la fourniture de 2 panneaux indicateurs (moins de 8 000 €uros évoqués).

-          Une communication à minima pour ne pas effaroucher la population : 2 permanences publiques (l’une en 2017 et l’autre en 2020 avant le déclenchement de l’enquête publique) et une « balade/randonnée découverte des implantations » le 9 septembre 2017.


À PROPOS DU PROJET ET DES NUISANCES.

-          Un accord exceptionnel arraché à l’Armée de l’Air après un avis initialement défavorable pour les éoliennes E3 à E8 (accord pour E1 et E2 si balisage réglementaire).

-          Un premier avis de l’Union Départementale de l’Architecture et du Patrimoine des Vosges (UDAP) qui dénonce la qualité des photomontages et le manque de précision de l’étude d’impact sur l’environnement.

-          Un deuxième avis de l’UDAP qui met en garde sur le risque de mitage et d’encerclement du territoire.

-          Covisibilité avec les parcs voisins – Des parcs et projets voisins sous-estimés voire ignorés, en particulier :

·              Le projet du promoteur OPALE EN sur la commune voisine de AMBIEVILLERS « Parc Nord Haute-Saône » (5 éoliennes) ;

·              « Les éoliennes de Saône et Madon » sur JESONVILLE et DOMMARTIN LES VALLOIS (4 machines en fonctionnement) – Extension et densification en cours d’étude.

·              Le projet en cours d’étude du promoteur NEOEN à ESCLES.

·              « La centrale éolienne des Hauts Chemins » du promoteur NEOEN à ESLEY (6 machines en fonctionnement) – Extension et densification en cours d’étude.

·              Le projet éolien des « Baumes » du promoteur NORDEX sur VALFROICOURT, RANCOURT et REMONCOURT (5 à 6 machines).

·              « La centrale éolienne du Pays entre Madon et Moselle » du promoteur NEOEN sur le secteur DOMPAIRE et VILLE-SUR-ILLON (18 machines) (recours en cours).

-          Un parc qui va lourdement impacter le paysage avec ses 8 éoliennes culminant en moyenne à 600 m en bout de pale (altitude moyenne du plateau 450 m + éolienne de 150 m) visible de loin avec un effet d’écrasement à moyenne distance.

-          Un dispositif en ligne courbe, orienté SE/NW, en barrage sur plus de 2,6 km de front et perpendiculaire aux principaux axes de migration des oiseaux pouvant entraîner un fort taux de mortalité sur les oiseaux et sur les chauve-souris.

-          La présence d’espèces rares comme le Milan Royal, la Cigogne Noire, le Faucon Crécerelle et le Busard des Roseaux…

-          Une distance minimale éoliennes/habitations de 700 m (certes conforme à la législation française des 500 m) mais inférieure aux principaux pays européens (Allemagne en particulier avec l’adoption des 1000 m et en Baviére : 10 fois la hauteur de l’éolienne en bout de pale) (or le modèle évoqué est une éolienne allemande « NORDEX N117 »).

-          Aucune étude d’impact concernant les infrasons alors que de nombreux pays reconnaissent aujourd’hui ce danger sur la santé.

-          Les vents dominants venant du Sud-Ouest, le village de Gruey-Lès-Surance, situé sous le vent, au Nord-Est du parc, va se trouver directement exposé aux nuisances sonores qui semblent sous-évaluées malgré le bridage ponctuel de certaines machines.

-          Le parc immobilier de Gruey-Lès-Surance est de l’ordre de 221 logements se répartissant en 116 logements permanents, 84 résidences secondaires et 21 logements vacants. 4  à 5 maisons sont en cours de vente. Plus qu’une baisse de l’immobilier, certains biens deviendront invendables (qui a vraiment envie de s’installer au pied d’une éolienne ?). Aussi, de nombreux biens pourraient  ne pas trouver preneurs.

-          Un impact sur le tourisme en particulier le gîte situé au centre du village et les locations saisonnières des résidences secondaires (1 Gîte et 4 à 5 locations saisonnières) (vacanciers et curistes).

Pour quelques modestes subsides au départ, le village de Gruey-Lès-Surance va s’appauvrir à terme. La population avait tendance à légèrement augmenter, ce phénomène pourrait rapidement s’inverser et l’exode rural redémarrer.

Il y a d’autres moyens de sauver son village que de le livrer aux promoteurs éoliens. Le Maire des Voivres, commune voisine, a su sauver et redynamiser son village sans jouer cette solution de facilité.

« NON LES PROMOTEURS EOLIENS NE VIENNENT PAS SAUVER LA PLANETE : ILS VIENNENT SIMPLEMENT FAIRE DU BUSINESS ! »




Lien Article Via Vosges TV:


__________________________________________________________________________________________________________________________________

« EOLIEN – TARIFS GARANTIS, L’ARGENT DE LA HONTE ? »

 ALORS QUE DES ENTREPRENEURS SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LE COVID 19, TÉMOIGNAGE DE PROMOTEUR ÉOLIEN QUI SE GAVE MALGRÉ LA CRISE:

« Le prix de l’électricité s’effondre à 20 € par MWh, mais EDF doit l’acheter 80 € aux promoteurs d’éoliennes. Et ils s’en vantent… »

Un promoteur éolien ose se vanter de continuer à gagner de l'argent grâce aux tarifs de l'électricité qu'il vend à EDF  à des prix garantis sur 15 ans (et exorbitants compte tenu des conditions actuelles du marché)

Cf. article des Echos du 26 mars 2020 :


Voici la remarquable réponse sous forme de " tribune-lettre" de Michel Faure polytechnicien  à la tribune hors-sol de son camarade, florissant promoteur éolien qui a osé écrire dans le journal les échos du 26 mars 2020:

« Cher Camarade Barbaro, »

Patron de la société cotée NEOEN, opérateur d’énergie qui parsème nos campagnes d’éoliennes, le 26 mars, 10ième jour du confinement national, tu t’es fendu d’un entretien dans le journal « Les Echos ».

« Échange de bons procédés sans doute, il s’agit de quelques lignes de publicité rédactionnelle pour ce journal qui doit absolument remplir ces colonnes, en ces temps de sinistrose avec des articles porteurs d’espoir … Si c’est effectivement ce que recherchait le journal, penses-tu sincèrement avoir atteint l’objectif ?

 

Je te cite : « grâce à nos contrats de long terme qui fixent le prix de vente de l’électricité produite dans nos centrales pour 10 ou 15,20 ou 25 ans, on a du chiffre d’affaires qui rentre malgré la crise… ».


L’économie mondiale est littéralement à l’arrêt ; chaque mois de confinement provoque une contraction de 3 à 4% des PIB ; tu nous expliques que, quoiqu’il arrive, le chiffre d’affaires de ta société est préservé. Cela laisse rêveur, sur quelle planète es-tu ? Penses–tu vraiment redonner de l’espoir aux lecteurs de ce quotidien ou ton message s’adresse t'il à d’autres cibles ?

- Tes actionnaires ? Non assurément, trois coups de fil auraient suffi pour couvrir 70% du capital et notamment au camarade Veyrat qui contrôle 50% des titres de NEOEN.

- Tes salariés ? Oui, bon, le sort des 112 salariés français de ton groupe obligés de rester chez eux est bien triste mais cette centaine de salariés partagent le même sort que des millions d’autres travailleurs salariés, indépendants ou précaires, obligés eux aussi de rester à la maison avec des « bruits d’enfants », pour reprendre le verbatim de ton interview. Mais nul doute que le groupe (36 m€ de résultat net en 2019) pourra dégager quelques moyens pour rendre leur sort plus doux et surtout plus sécurisant que celui de bon nombre de nos concitoyens. Une communication interne (mails ou appels téléphoniques), à la portée de n’importe quelle PME, aurait d’ailleurs pu suffire.

- Tes banquiers ? Là, ce sera plus dur et je ne suis pas sûr qu’un entrefilet dans une feuille de chou, suffise. Les voilà empêtrés dans des prêts de très long terme ; les dettes nettes de NEOEN se sont envolées de 74% en un an (1,8 milliards d’euros à fin 2019) et représentent maintenant 8,3 années d’EBITDA contre 6,24 années un an auparavant ; dur, dur…

- Tes clients et néanmoins contribuables ? Dieu merci, à toute chose malheur est bon ! Le Green New Deal d’un coût de 1.000 milliards d’euros, lancé à grands coups de trompettes avec l’aide de la presse, par les technocrates de la Commission Européenne, ne survivra pas à la crise.


Aujourd’hui, tu nous vends ta production électrique 80 €/ MWh. Dans le même temps, le prix de marché du MWh – indicateur avancé de l’activité économique- s’est effondré passant de 40 €/MWh (octobre 2019) à 20 €/MWh ; il va rester probablement scotché à ces niveaux. De sorte que la subvention dont bénéficie ton produit - ce produit que le client est obligé d’acheter même s’il n’en a pas besoin - est passée de 40 €/MWh (80 € -40 €) à 60 €/MWh (80 €-20 €) : + 50% en quelques mois !

Penses-tu que la situation puisse perdurer ?

Crois-tu sincèrement que cette subvention pour un produit inutile, parce que non- pilotable, sera assurée pour 10, 15, 20, 25 ans, comme tu nous l’expliques dans ton interview ? Les 2 mois de confinement de la population mondiale se traduiront par une contraction de 7 à 8 % du PIB mondial annuel.

La sortie de crise se traduira par une révision drastique de la politique des États ; ils devront se réveiller de la léthargie mortifère dans laquelle les avaient plongés les écologistes anti-nucléaires, les technocrates inconséquents et les financiers peu scrupuleux.

Pour de nombreux ménages, la sortie de crise devra se traduire par un retour aux fondamentaux : se nourrir, se déplacer, se vêtir, pourvoir aux besoins élémentaires des siens ; l’énergie fait effectivement partie des besoins vitaux.

Les milliards de subvention accordés à ton secteur d‘activité en pure perte par la communauté nationale exsangue devront être réaffectés et c’est tant mieux.

Tu te rappelles la devise de notre École : « Pour la Patrie, les Sciences et la Gloire »…

En cette période de guerre, cette devise aux accents un peu désuets reprend du sens :

- La Patrie exigera que ses élites consacrent tous leurs efforts à son redressement.

- Elle demandera que ces élites réfléchissent au mot de Rabelais : « Science sans conscience, n’est que ruine de l’âme ».

- Elle réservera enfin sa reconnaissance à ceux qui ont eu le courage de travailler au profit du plus grand nombre et non au service de quelques financiers sans scrupule.

 

Reçois, Cher Camarade, mes meilleures salutations. »

Michel Faure X 74, Ingénieur des Mines (R)

 

PS : Par arrêté en février 2020, la préfète de Charente vient, hélas, de t’autoriser à ériger un site éolien de 15MW à Courcôme. C’est un projet de 20 millions d’euros de matériels importés ; pour le mener à bien, tu as constitué une société (Eoliennes Courcôme) au capital de 5.000 euros ; 5.000 euros risqués face à 20 m€ investis en matériels importés, cela en dit long sur l’effet de levier financier que tu vas rechercher.

Et comme d’habitude, tu dois tabler sur un chiffre d’affaires cumulé sur les 20 ans d’une cinquantaine de millions d’euros subventionnés à plus de 70%.

On ne sait pas si les associations de défense de l’environnement arriveront à bloquer ce projet en Cour d’Appel mais le meilleur espoir réside maintenant dans une révision enfin de la politique énergétique qui se fera jour en sortie de crise.

Lien ci-dessous :

https://www.energieverite.com/post/r%C3%A9ponse-d-un-polytechnicien-%C3%A0-la-tribune-hors-sol-de-son-camarade-florissant-promoteur-%C3%A9olien?fbclid=IwAR20zBh1lt_eKGYRRuHHy2Jv_Fe3C6MVbkK5HeU2YFM5c3c6_Z9DOgkrUts

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Président de la république ne croit plus à l'éolien terrestre :

« Soyons lucides : la capacité à développer massivement l’éolien terrestre est réduite. »
[...] «le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir dans notre pays »
[...] « on ne peut pas imposer l’éolien d’en haut. »

Le Président de la République a exprimé ces fortes réserves à l'occasion de la table ronde sur la transition écologique et énergétique qui s'est tenue à Pau le 14 janvier 2020.
Ecoutons le président (Cf. lien ci-dessous):


____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________-

VŒUX  DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE POUR 2020

« L’éolien, ça suffit ! »

Le gouvernement prévoit de doubler la puissance éolienne installée pour 2024 passant de 8000 éoliennes actuellement à environ 15 000 machines. Pour cela le « décret Lecornu » a mis en œuvre un plan pour faciliter le développement de l’éolien avec des mesures d’exception pour accélérer la réalisation des projets (suppression du niveau de juridiction du tribunal administratif, recours réduit à 2 mois et directement en Cour d’Appel…) et, à brève échéance,  suppression des enquêtes publiques remplacées par une simple consultation sur internet.

À l’heure où l’éolien s’effondre en Allemagne, nous souhaitons que nos dirigeants ouvrent enfin les yeux, sortent du carcan des lobbys financiers et politiques et remettent la France sur la voie d’une véritable transition énergétique viable, équitable et vivable. 

Comme vient de le souligner le récent rapport de la commission d’enquête parlementaire, présidée par Julien AUBERT, sur le coût des énergies renouvelables, il est nécessaire de mettre fin au subventionnement des énergies renouvelables matures comme l’éolien et le solaire.

À la veille des élections municipales, nous vous invitons à vous impliquer, à faire connaître vos attentes et à demander aux  candidats de se positionner clairement sur le problème du développement de l’éolien dans nos campagnes.

En effet, les promoteurs éoliens déferlent aujourd’hui sur nos territoires, profitent de la pauvreté de nos communes et abusent de nos Maires, souvent mal informés, en leur faisant valoir des rentrées fiscales et des mesures compensatoires dérisoires au vu des nuisances aujourd’hui bien connues de l’éolien.

Longtemps épargnées, les Vosges se trouvent aujourd’hui au cœur de cette tourmente avec 6  parcs éoliens en fonctionnement (Séraumont, Chermisey, Jésonvile/Dommartin-Les-Vallois, Esley, Rehaincourt/Ortoncourt et Belfays) (37 éoliennes), des recours sur Dompaire/Ville-sur-Illon et Avrainville/Hergugney (24 machines). Par ailleurs, dans la plus grande opacité, une dizaine de nouveaux projets sont en cours de développement avec la complicité de certains élus (en particulier sur Valfroicourt/Rancourt, Escles…)

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) des Vosges Centrales qui concerne plus d’une centaine de communes des Vosges évalue et prévoit, en fonction du devenir du radar d’Epinal, un potentiel éolien de 110 à 300 MW correspondant à la construction de 50 à 130 éoliennes sur son territoire.

Au bilan, sur l’axe éolien GRAND/SAALES qui traverse les Vosges d’Ouest en Est, on compte en moyenne, un projet éolien tous les 6 kilomètres.

Le vrai visage de l’éolien étant désormais connu et les nuisances avérées, il importe de se mobiliser, de ne pas abandonner nos territoires et de ne pas les livrer aux promoteurs avides de profit et peu attentifs au bien-être et à la protection des populations et des riverains en particulier.

C’est pourquoi, le Collectif  Vosges Horizon Durable demande un moratoire sur l’éolien en particulier sur tout projet éolien ne faisant pas l’objet d’un consensus localement.

Le développement inconsidéré de l’éolien aggrave la fracture sociale et la précarité énergétique des Français.

Dans un contexte d’abandon des populations rurales et de mécontentement général, il est grand temps de ne pas aggraver les conditions de vie des plus défavorisés.

L’invasion de nos paysages français par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

Le Collectif Vosges Horizon Durable



________________________________________________________________________________________________________________________________________

COMMUNIQUE  DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE

« HALTE À LA COLONISATION EOLIENNE ! »

Les mesures dérogatoires prises en faveur de l’éolien et la volonté actuelle du Président de la République de doubler le parc éolien terrestre avec le passage de 8000 à 16000 éoliennes  à brève échéance conduisent à la mise sous tutelle de toutes les communes rurales, à l’invasion généralisée et à la saturation du territoire par les éoliennes.

Dans ce contexte, les Vosges ne sont pas épargnées. Livré aux promoteurs, le département voit se développer actuellement des projets sur l’ensemble de son territoire. Le cœur du massif et la ligne bleue des Vosges sont aujourd’hui directement impactés.

Malgré l’abrogation du Schéma Régional Eolien (SRE) de la Lorraine par le Conseil d’Etat, 60 % des communes des Vosges restent classées « favorables » au développement de l’éolien (309 communes sur 515).

Cinq parcs éoliens industriels sont en fonctionnement (Séraumont, Chermisey, Jésonville, Rehaincourt/Ortoncourt, Belfays) (25 machines). Un parc est en cours de construction au Col du Poirier sur la commune de Esley (6 machines). Deux parcs ont des permis de construire accordés et font l’objet de recours : Dompaire/Ville-sur-Illon (18 machines), Avrainville/Hergugney (6 machines). Le promoteur allemand NORDEX développe actuellement un projet de 6 machines sur Valfroicourt/Rancourt/Remoncourt.

En fonction de la neutralisation du radar d’Epinal, le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) des Vosges Centrales planifie la construction de 50 à 130 éoliennes sur son territoire.

Plus d’une dizaine de projets éoliens connus sont en cours d’étude dans tout le département et les promoteurs éoliens quadrillent le terrain. Partout, l’opacité est la règle.

Au bilan, sur l’axe éolien GRAND/SAALES qui traverse les Vosges d’Ouest en Est, on compte en moyenne, un parc éolien tous les 6 kilomètres.

Le vrai visage de l’éolien étant désormais connu et les nuisances avérées,  comment peut-on aujourd’hui abandonner nos territoires et les livrer à des promoteurs avides de profit et peu attentifs au bien-être et à la protection des populations et des riverains en particulier ?

À l’instar de certains Présidents de Régions et de Départements, il est temps de réclamer un véritable moratoire sur l’éolien terrestre.

Comment peut-on aujourd’hui brader son pays contre de modestes subsides qui ne compenseront jamais la dégradation de notre territoire et du cadre de vie des habitants ? Contrairement aux déclarations habituelles, une commune livrée aux promoteurs éoliens s’appauvrit à terme. L’installation, l’extension, la densification et le « repowering » (renouvellement des machines) des parcs éoliens terrestres contribueront inéluctablement à la désertification et à l’appauvrissement de nos campagnes.

Le mouvement des gilets jaunes a le grand mérite d’avoir mis au cœur du débat public une France qu’on entend et voit habituellement peu, et dont les préoccupations ne sont pas, ou mal, relayées par les responsables politiques et les élus. Le développement inconsidéré de l’éolien aggrave la fracture sociale et la précarité énergétique des Français.

Dans un contexte d’abandon des populations rurales et de mécontentement général, il est grand temps de ne pas aggraver les conditions de vie des plus défavorisés. L’invasion de nos paysages français par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

Le Collectif Vosges Horizon Durable – 17 juin 2019


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

SCOT DES VOSGES CENTRALES - VOLET EOLIEN.

Le développement de l’éolien se faisant dans la plus grande opacité et la communication dans ce domaine étant particulièrement restreinte, je vous invite à consulter notre nouvelle rubrique:

Cf. lien ci-dessous:

https://sites.google.com/site/vosgeshorizondurablefr/schema-de-coherence-territoriale-scot-des-vosges-centrales-eolien





-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



DEBAT NATIONAL & VŒUX  DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE

(9 janvier 2019)

En ce début d’année, nous vous adressons nos meilleurs vœux pour 2019. Sur le plan personnel, nous vous souhaitons la santé, le bonheur familial et la réussite professionnelle.

Nous souhaitons également que nos dirigeants ouvrent enfin les yeux, sortent du carcan des lobbys financiers et politiques et remettent la France sur la voie d’une véritable transition énergétique viable, équitable et vivable.

Le mouvement des gilets jaunes a le grand mérite d’avoir mis au cœur du débat public une France qu’on entend et voit habituellement peu, et dont les préoccupations ne sont pas, ou mal, relayées par les responsables politiques et les élus.

Lors de la récente consultation en ligne lancée par le Conseil économique, social et environnemental (Cese),  dans les contributions les plus votées, figurent de nombreuses demandes pour"la fin des subventions dans l'éolien".

Aussi, nous vous invitons à vous impliquer et à faire connaître vos attentes à  travers les cahiers de doléances mis en place par l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) ainsi qu’à l’occasion du prochain débat national.

L’occasion nous est donnée  de rappeler l’importance des territoires ruraux et de leurs habitants, de faire mieux prendre en compte la défense de l’environnement et de la biodiversité et de redonner un peu de pouvoir aux citoyens.

Les mesures dérogatoires prises en faveur de l’éolien et la volonté actuelle du Président de la République de tripler le parc éolien terrestre avec le passage de 8000 à 24000 éoliennes  conduisent à la mise sous tutelle de toutes les communes rurales, à l’invasion généralisée et à la saturation du territoire par les éoliennes.

Dans ce contexte, les Vosges ne sont pas épargnées. Livré aux promoteurs, le département voit se développer actuellement des projets sur l’ensemble de son territoire. Le cœur du massif et la ligne bleue des Vosges sont aujourd’hui directement impactés.

Malgré l’abrogation du Schéma Régional Eolien (SRE) de la Lorraine par le Conseil d’Etat, 60 % des communes des Vosges restent classées « favorables » au développement de l’éolien (309 communes sur 515).

Cinq parcs éoliens industriels sont en fonctionnement (Séraumont, Chermisey, Jésonville, Rehaincourt/Ortoncourt, Belfays) (25 machines). Un parc est en cours de construction au Col du Poirier sur la commune de Esley (6 machines). Deux parcs ont des permis de construire accordés et font l’objet de recours : Dompaire/Ville-sur-Illon (18 machines), Avrainville/Hergugney (6 machines).

Plus d’une dizaine de projets éoliens connus sont en cours d’étude dans tout le département et les promoteurs éoliens quadrillent le terrain. Partout, l’opacité est la règle.

Au bilan, sur l’axe éolien GRAND/SAALES qui traverse les Vosges d’Ouest en Est, on compte en moyenne, un parc éolien tous les 6 kilomètres.

Le vrai visage de l’éolien étant désormais connu et les nuisances avérées, il importe de se mobiliser, de ne pas abandonner nos territoires et de ne pas les livrer aux promoteurs avides de profit et peu attentifs au bien-être et à la protection des populations et des riverains en particulier.

C’est pourquoi, le Collectif  Vosges Horizon Durable demande un moratoire sur l’éolien.

 

Mais aussi, d’une part, l’abolition du Décret instituant une justice d’exception pour les éoliennes et, d’autre part, le maintien des enquêtes publiques sous leur forme actuelle.

 

Par ailleurs, il est demandé :

Ø      la suspension des subventions et des aides jugées excessives par la Commission de Régulation de l’Energie et le rachat du Kilowatt éolien au prix du marché,

Ø      l’abandon du permis unique pour les éoliennes qui sous prétexte de simplification administrative vise à museler toute opposition aux projets éoliens ;

Ø      la révision du Schéma Régional Eolien de la Lorraine (SRE) annulé par le Conseil d’Etat. Il s’agit d’établir un véritable schéma en concertation et en liaison directe avec les communes concernées ;

Ø      l’obligation de respecter :

  • une distance éoliennes/habitations au minimum de 1500 mètres conformément aux préconisations de l’académie de médecine et à l’application du principe de précaution ;
  • l’interdiction d’implantation d’éoliennes en forêt afin de réduire les nuisances paysagères et sonores dans les espaces naturels et de limiter l’artificialisation des sols ;
  • la nécessité pour les Maires d’informer et de consulter la population lors du développement de tout projet éolien dès la phase initiale.
  • la réalisation des études d’impact par des experts indépendants avec un volet « acceptation de la population » et un volet « infrasons ».

Le développement inconsidéré de l’éolien aggrave la fracture sociale et la précarité énergétique des Français.

Dans un contexte d’abandon des populations rurales et de mécontentement général, il est grand temps de ne pas aggraver les conditions de vie des plus défavorisés.

L’invasion de nos paysages français par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

 

Le Collectif Vosges Horizon Durable

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

LE CONSEIL D’ETAT ANNULE LE SCHEMA REGIONAL EOLIEN (SRE) DE LA LORRAINE.

Par Décision n° 397923 du 18 décembre 2017, le Conseil d’Etat annule le Schéma Régional Eolien de la Lorraine et rejette le pourvoi de la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat.


_____________________________________________________________________________________________________________________________________

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE ET LA PROTECTION DU PATRIMOINE 88 (ASPP88)

 EOLIEN – VOSGES – MORIVILLE (88330)     (Secteur Moriville/Châtel-sur-Moselle/Hadigny-Les-Verrières/Zincourt)

« EOLIEN : C’EST REPARTI POUR UN TOUR… »

Le jeudi 7 décembre 2017 à 20h00, le promoteur éolien NOTUS Energie France, filiale du groupe allemand NOTUS Energy Plan (Postdam), est venu présenter son nouveau projet éolien au conseil municipal de Moriville (88330).

 Ce sont donc 3 promoteurs éoliens qui s’acharnent sur notre secteur :

-          le premier, Eco Delta, qui veille sur nous depuis 2004 avec son mât de mesure du vent installé sur la crête de Châtel-sur-Moselle/La Tuilerie ;

-          le second, NEOEN et son projet Centrale éolienne Le Genove avec 12 machines de 150 mètres ;

-          et le petit dernier, NOTUS Energie qui promet des machines allemandes de 3 MW et de 150 mètres à 700 mètres des habitations…

Contrairement à la situation d’il y a quelques années, l’impact de l’éolien industriel est désormais connu dans la région.

La population vient d’assister durant plus de 5 ans aux déboires du promoteur OVH avec la construction de la centrale éolienne de Rehaincourt/Ortoncourt (8 machines de 99 mètres et 0,850 MW) qui impacte aujourd’hui lourdement par ses nuisances sonores les riverains d’Ortoncourt.

À Moriville, lors d’une consultation populaire organisée le 11 septembre 2011, les électeurs ont fait connaître leur refus de l’installation de tout projet éolien sur leur territoire par 81 voix « CONTRE », 72 voix « POUR » et 2 bulletins « NUL ».

« IL EST BON DE RAPPELER AUX INTRUS QUE LES PROMOTEURS EOLIENS NE SONT PAS LES BIENVENUS… »

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

EOLIEN & PAYSAGES.
"LES NOUVELLES TENDANCES"

- en montagne:en Suisse dans le Valais au Col de Nufenen à 2465m d'altitude.
- en forêt : en Allemagne et maintenant en France.
- au coeur de notre patrimoine: Lorraine - Frontière allemande - Manderen - Château de Malbrouck.
- au coeur de nos villages: Lorraine - Vosges - Ortoncourt.


___________________________________________________________________________________________________________________

ELECTIONS LEGISLATIVES DES 11 ET 18 JUIN 2017 - LETTRE AUX CANDIDATS.
(voir rubrique "ELECTIONS")

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
EOLIEN – VOSGES MATIN – COL DE SAALES – CENTRALE EOLIENNE DU BOIS DE BELFAYS – LA GRANDE FOSSE - QUESTION DU JOUR – SEMAINE 19 (2017) – RESULTATS DU SONDAGE.

« Le parc éolien est en cours de construction. Etes-vous favorable à son installation ? »
PLUS DE 1000 PARTICIPANTS
OUI : 21 %
NON : 78 %
NE SE PRONONCE PAS : 1 %
Un résultat bien différent des campagnes de promotion des promoteurs et de certains élus...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
MEILLEURS VOEUX POUR 2017

« Les acteurs du développement de l’énergie éolienne devraient comprendre qu’aucun objectif économique ou politique ne doit prévaloir sur le bien-être et la santé des individus » (1).

BONNE ANNEE 2017 À TOUS !

 (1) Conclusions du rapport du ministère finlandais de la santé qui a demandé l’application d’une distance de 2 Km avec les maisons.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VOSGES – EOLIEN – « LE BETONNAGE CONTINUE… »

DOMBASLE DEVANT DARNEY – JESONVILLE – DOMMARTIN LES VALLOIS

 

Un promoteur développe un projet éolien de 7 éoliennes industrielles sur les communes de Dombasle devant Darney, Jesonville et Dommartin les Vallois. Deux sociétés ont été crées pour réaliser ce projet : la SARL Vosges Eole avec 3 aérogénérateurs sur Dombasle devant Darney et la SARL Les Eoliennes de Saône et Madon avec 2 machines sur Jésonville et 2 sur Dommartin les Vallois.

À la suite de l’action en justice de l’association de défense de l’environnement « Pare-Brise », la cour administrative d’appel de Nancy a annulé les permis de construire de la SARL Vosges Eole sur Dombasle devant Darney.

Les 4 éoliennes de Jésonville et Dommartin les Vallois sont actuellement en cours de construction. Les socles de béton (environ 1500 tonnes de béton par éolienne) ont été coulés et l’infrastructure routière est en cours d’aménagement pour permettre l’acheminement des machines. À cet effet, le monument aux morts de Jésonville a été démonté pour permettre le passage des convois qui ne devraient pas tarder. Comme partout en France, une densification de ce parc est envisagée et il faut s’attendre à voir surgir de nouvelles éoliennes.

Ce parc éolien industriel constitue l’un des 19 maillons de l’axe éolien GRAND/SAALES qui traverse les Vosges d’Ouest en Est avec en moyenne un parc éolien tous les 6 kilomètres.

Dans ce secteur, 2 parcs voisins sont en cours d’instruction : le parc éolien des Hauts Chemins à Esley (6 machines) et la centrale éolienne du pays entre Madon et Moselle sur Dompaire et Ville sur Illon (18 machines).

 FACE À CETTE INVASION SOURNOISE ET GENERALISEE, UN VERITABLE REVEIL CITOYEN S’OPERE ACTUELLEMENT ET LES POPULATIONS DECOUVRENT LE VRAI VISAGE DE L’EOLIEN QUI LOIN DE SAUVER LA PLANETE ENGRAISSE DES PROMOTEURS SANS SCRUPULE QUI SIPHONNENT NOS CAMPAGNES.

------------------------------------------------------------------------------------------------

JOURNEES DU PATRIMOINE: 17 & 18 SEPTEMBRE 2016

NON À LA FRANCE DEFIGUREE ! NON AUX EOLIENNES !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AVRAINVILLE – HERGUGNEY – PROJET EOLIEN DES MIRABELLES

Par arrêté du 30 août 2016, le Préfet des Vosges a refusé l’autorisation d’exploitation du projet éolien des Mirabelles sur les communes d’AVRAINVILLE et HERGUGNEY, face à la colline de SION-VAUDEMONT.

__________________________________________________________

L’AMICALE DE SAUVEGARDE DE LA REGION DE DOMPAIRE SE MOBILISE CONTRE LE PROJET EOLIEN DE DOMPAIRE ET VILLE SUR ILLON

Consultez le site internet de l'association:

http://a9ea97f5dc.url-de-test.ws/,

Article de Vosges Matin sur la réunion:

"Ville-sur-Illon ne veut pas d’éoliennes"
http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2016/07/02/vosges-ville-sur-illon-ne-veut-pas-d-eoliennes,
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET EOLIEN des Mirabelles sur AVRAINVILLE et HERGUGNEY. Enquête publique du 15 février au 19 mars 2016.
Voir détail du projet sur le site de la Préfecture des Vosges (Cf.lien ci-dessous):

Après l'avis défavorable du commissaire enquêteur, la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites (CDNPS) des Vosges vient d’émettre un avis défavorable concernant le projet de parc éolien des Mirabelles développé par le promoteur H2Air sur les communes de Avrainville et Hergugney par 7 voix « contre » et 2 voix « pour » (9 juin 2016).



Voir liens:

http://www.actu88.fr/53997-2/,

http://epinalinfos.fr/2016/02/enquete-publique-projet-eolien-mirabelles/,

http://www.magnumlaradio.com/economie-societe/article/7440-vosges-nouveau-projet-eolien-donnez-votre-avis.html,

Vosges Télévision – Projet éolien des Mirabelles sur HERGUGNEY et AVRAINVILLE - Journal - Édition du Mardi 1er Mars 2016

"Les pales de la colère"

Au nord du département, le projet du parc éolien les Mirabelles fait débat. Pour les opposants, il va dénaturer le paysage près de la colline de Sion et traverse des couloirs empruntés par des oiseaux migrateurs. Pour les communes où seront implantées les éoliennes, c'est un projet d'énergie durable et des rentrées financières.

Sion en vue d’éoliennes – Est Républicain du 19 mars 2016

Six éoliennes pourraient voir le jour dans les Vosges en limite de Meurthe-et-Moselle.

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2016/03/19/sion-en-vue-d-eoliennes,


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SCHEMAS REGIONAUX EOLIENS (SRE) :
12 SRE ANNULES PAR DECISION DE JUSTICE AU 30/06/2016


Etablis à la hâte sans véritable consultation, les Schémas Régionaux Eoliens (SRE) tombent les uns après les autres et sont annulés par décision de justice : après ceux d’Aquitaine, d’Île de France, de Basse Normandie, de Rhônes-Alpes, de Bretagne, du Limousin, de Provence-Alpes-Cotes d’Azur (PACA), de Midi-Pyrénées (partiellement), Auvergne et de Lorraine ,  c’est le tour maintenant des SRE de Nord Pas de Calais et de Picardie.
Partout contestés, d’autres annulations vont suivre…

Depuis la suppression des Zones de Développement de l’Eolien, ces Schémas Régionaux Eoliens qui fixent les « Zones Favorables à l’implantation d’éoliennes » sont la référence pour l’attribution du tarif de rachat préférentiel accordé aux promoteurs éoliens. On comprend mieux la nervosité de certains promoteurs et leur lobbying intensif auprès des Elus.




---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015.


Le Collectif Vosges Horizon Durable a adressé une lettre aux candidats aux élections régionales:

Voir la rubrique "Elections"

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EOLIENNES -  PRECONISATIONS du COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE:

Le Collectif demande un moratoire sur l’éolien et au minimum :

Ø      la suspension du tarif de rachat obligatoire dénoncé excessif par la Commission de Régulation de l’Energie ;

Ø      l’abandon du permis unique pour les éoliennes qui sous prétexte de simplification administrative vise à museler toute opposition aux projets éoliens ;

Ø      la révision des Schémas Régionaux Eoliens (SRE) à établir en concertation et en liaison directe avec les communes concernées ;

Ø      le maintien du régime d’autorisation dans la procédure « Installations Classées pour la Protection de l’Environnement » (ICPE) ;

Ø      l’obligation de respecter :

  • une distance éoliennes/habitations au minimum de 1500 mètres conformément aux préconisations de l’académie de médecine et à l’application du principe de précaution ;
  • l’interdiction d’implantation d’éoliennes en zone boisée ;
  • la nécessité pour les Maires d’informer et de consulter la population lors du développement de tout projet éolien dés la phase initiale;
  • la réalisation des études d’impact par des experts indépendants avec un volet « acceptation de la population »;
  • la prise en compte d’un volet « infrasons » dans les études d’impact.


Le Collectif Vosges Horizon Durable a adressé une lettre aux candidats aux élections régionales;
Voir la rubrique "Elections"

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Colloque en ALLEMAGNE sur le thème de "la transition énergétique".

« Le développement des énergies renouvelables en Allemagne est inefficace, coûteux et contre-productif ».

Des représentants des alliances, des collectifs et des associations régionales de protection de l’environnement de cinq Länder (Hessen, Rhénanie-Palatinat, Sarre, Bade-Wurtemberg et Bavière) (environ 1000 participants) se sont réunis à Neustadt am Weinstrasse le samedi 21 novembre dernier.

Un forum, suivi d’une conférence et de débats ont animé cette journée.

Jean-Louis BUTRE, Président de l’EPAW (European Platform Against Windfarms) et une délégation du Collectif Vosges Horizon Durable ont participé à cette réunion.

L’occasion pour le Collectif de renforcer son jumelage avec l’association « Initiative pro Pfälzerwald » et l’alliance « Energiewende für Mensch und Natur » et de tisser de nouveaux liens avec les associations du Bade-Wurtemberg de Forêt Noire.

VOIR LIEN:

https://sites.google.com/site/vosgeshorizondurablefr/jumelage-franco-allemand-contre-les-eoliennes,
__________________________________________________________________________________________________________________________________

Sondage sur l’éolien en Haute Saône:


L’Est Républicain – édition de VESOUL / Haute Saône a effectué auprès de ses lecteurs un sondage sur l’éolien durant la semaine du 5 au 11 octobre 2015 (rubrique: "Donnez votre avis").

La question posée était la suivante :

« Plusieurs projets éoliens sont prévus en Haute Saône, qu’en pensez-vous ? »

Résultats :

  • Je suis POUR : 24%
  • Je suis CONTRE : 74%
  • Je ne me prononce pas : 2%

Total des participants à ce sondage : 1881

 Le résultat de ce sondage révèle, une fois de plus, la réalité du terrain bien loin des chiffres généralement mis en avant par les promoteurs et largement diffusés dans leurs campagnes de communication. Pour mémoire, le sondage réalisé l’été dernier par FR3 Alsace sur le financement participatif (« Seriez-vous prêt à vous engager financièrement dans un projet de développement durable ? » - Résultats : 88,7% de NON et 11,3% de OUI).

« Il est grand temps d’ouvrir les yeux et d’arrêter de se faire enfumer ! »



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Enquête du Figaro Magazine du 4 septembre 2015:

"Une enquête écologiquement incorrecte"

"Mais pourquoi enquêtez-vous sur les éoliennes? À plusieurs reprises, lors de leur reportage, Vincent NOUZILLE et Jean-Michel TURPIN ont entendu cette remarque, émanant surtout d'industriels de ce secteur pour qui enquêter sur les énergies renouvelables ne serait pas "écologiquement correct." Mais les témoignages accablants recueillis par nos reporters valent d'être mis exposés sur la place publique. Car derrière la façade propre de l'éolien, il se passe de drôles de choses en coulisses: des nuisances en pagaille, des pays défigurés, un secteur dopé aux subventions, des contentieux en série, une corruption latente.
"Nous avons été surpris de l'omerta qui règne dans certaines régions, raconte Vincent NOUZILLE. En Picardie, comme dans le Sud du Massif Central, des riverains ont requis l'anonymat car ils ont peur de témoigner à visage découvert. Selon eux, il y a trop d'argent en jeu dans le secteur de l'éolien."
Photoreporter chevronné, Jean-Michel TURPIN a parfois peiné à convaincre des habitants de poser devant son objectif.
Habitué des enquêtes sensibles, auteur de plusieurs livres sur les lobbys et l'environnement, Vincent NOUZILLE avoue avoir été surpris par la face cachée de ce business. Or les inbdustriels et le gouvernement comptent bien doubler le nombre d'éoliennes sur le territoire d'ici à cinq ans...
VOIR LE LIEN CI-DESSOUS sur le site de l'EPAW:





 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des nouvelles du parc éolien de Rehaincourt/Ortoncourt - "La saga continue..."


La Voix du Nord vient de publier un article sur l'éolienne d'Onnaing du promoteur DDIS, filiale d'OVH. Cette éolienne est le prototype des 8 machines en panne qui sont installées dans les Vosges à Rehaincourt/Ortoncourt.

Le chantier de la Centrale éolienne d'Ortoncourt a démarré en 2011. Le parc devait être opérationnel pour l'été 2013. Depuis les contretemps s'accumulent et alors que les travaux ne sont pas achevés la densification du parc est évoquée avec la construction de 4 éoliennes supplémentaires.

"La saga du parc éolien de Rehaincourt/Ortoncourt continue...Les mauvaises surprises et les nuisances se dévoilent: on est pas prêt de sauver la planête !"

Voir l’article de « La Voix du Nord » du 7 juin 2015 :

http://www.lavoixdunord.fr/region/l-eolienne-d-onnaing-a-nouveau-demontee-pour-ia27b36934n2871425,

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

" 27 mai 2016: c'est la "Fête des Voisins".

 "Eolien: restons vigilants !"


Vous avez connaissance du développement d'un projet éolien dans votre secteur: contactez-nous:

vosgeshorizondurable[at]gmail.com - 06 04 17 99 24

EOLIEN : FICHE REFLEXE À APPLIQUER EN CAS D’AGRESSION


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Eoliennes de ESLEY - "VITTEL DANGER INFRASONS":


Doit-on faire comme si les infrasons éoliens n'existaient pas ? 

L' association Paysage et Nature de la Campagne Vosgienne a déposé en septembre dernier un recours contre l’autorisation d’exploiter donnée par le Préfet des Vosges  pour la centrale éolienne les Hauts Chemins, projet de 6 éoliennes situées entre ESLEY et VALFROICOURT à moins de 10 km de VITTEL . 

Dans ce recours, le premier de ce type en France, l’association se fonde sur une très large bibliographie scientifique et médicale qui depuis 2009 décrit et dénonce les effets des infrasons éoliens sur la santé.

Souvent perceptibles à plusieurs dizaines de kilomètres des éoliennes, les effets des infrasons, c'est à dire les sons dont les fréquences sont inférieures à 20 Hz, se traduisent chez certaines personnes par une série de symptômes regroupés sous le terme de syndrome éolien avec migraines, insomnies, vomissements et fatigues. 

C'est pour cette raison que, le 15 mai dernier à Norroy, l’association Paysage et Nature de la Campagne Vosgienne en liaison avec les associations du collectif Vosges Horizon Durable ont matérialisé symboliquement le périmètre de perception future des infrasons dans lequel se trouverait la ville de Vittel et sa station thermale en cas de construction de ce parc éolien.

L'occasion de dénoncer l'absence totale de mesures de précaution prises par les promoteurs vis à vis des infrasons éoliens, alors que toutes les études scientifiques démontrent les effets sur la santé de ces émissions sonores de basses fréquences.

 



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Emission France 3 - mercredi 6 mai à 23 h - Pièces à Conviction : « À qui profitent les éoliennes ? »

Bande annonce

http://www.dailymotion.com/video/x2ok3d2_pieces-a-conviction-a-qui-profitent-les-

eoliennes-bande-annonce-du-06-05-2015_tv

Extrait

http://www.dailymotion.com/video/x2p1r9k_pieces-a-conviction-la-tres-forte-rentabilite-des-

eoliennes_news

+++++++++++++++

Ci-dessous la bande annonce de l'émission Pièce à conviction qui a été diffusée le mercredi 6 mai à 23 h.

http://www.dailymotion.com/video/x2ok3d2_pieces-a-conviction-a-qui-profitent-les-

eoliennes-bande-annonce-du-06-05-2015_tv

Cette émission met en avant pour la première fois l'importance des conflits d'intérêt qui existent dans l'éolien.

Prises illégales d'intérêt, pressions sur les propriétaires fonciers, corruption des communes, atteinte à la mémoire de la grande guerre, etc... Tout ce que les associations dénoncent depuis des années est enfin mis en lumière dans une émission grand public.

Au travers de nombreux exemples étayés et nourris l'émission de 52 minutes est pour le moins exceptionnelle et dévoile le vrai visage des promoteurs ... 






-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tribune du Sénateur (PS) Jean GERMAIN, Vice-président de la Commission des Finances du Sénat sur l'éolien:
"Sommes-nous enfumés par les éoliennes géantes?"
À LIRE:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voeux 2015: voir rubrique "Communiqués"


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jumelage franco-all
emand entre l’association « Initiative pro Pfälzerwald », l’alliance « Energiewende für Mensch und Natur » et le Collectif Vosges Horizon Durable - Samedi 29 novembre 2014 au Col du Bonhomme.


ALLIANCE FRANCO-ALLEMANDE POUR LA NATURE ET L'HOMME
DEUTSCH-FRANZÖSISCHE ALLIANZ FÜR NATUR UND MENSCH

L'Allemagne nous est systématiquement présentée comme un exemple à suivre en matière de transition énergétique.

Aussi, nous avons voulu nous rendre compte de ce qui se passe réellement de l'autre côté du Rhin en prenant des contacts dans le Bade-Würtemberg et en Rhénanie-Palatinat.

La transition énergétique allemande ne se passe pas aussi bien qu'on nous l'affirme. Confrontés aux mêmes enjeux, nous partageons les mêmes soucis que nos voisins allemands qui s'organisent aujourd'hui pour dénoncer les abus et les dérives de leur "Energiewende".

C'est pourquoi le Collectif Vosges Horizon Durable, qui regroupe 5 associations de protection de l'environnement, est en train d'établir des jumelages avec les associations d'outre Rhin de Rheinland-Pfalz et de Baden-Würtenberg.

Aussi, les responsables de l’association « Initiative pro Pfälzerwald », l’alliance « Energiewende für Mensch und Natur » et le Collectif Vosges Horizon Durable se sont rencontrés le samedi 29 novembre 2014 au Col du Bonhomme pour signer ce premier jumelage. Le choix du Col du Bonhomme est symbolique puisqu’un projet d’implantation de 5 éoliennes menace ce site emblématique fréquenté par le Grand Tétras.
Le but de ce jumelage est d’informer et de sensibiliser la population de part et d’autre du Rhin des véritables enjeux de la transition énergétique et de dénoncer les dérives de l’éolien qui impactent nos deux pays.

« Ce jumelage contribuera à une meilleure compréhension entre les peuples français et allemands pour arriver à une Europe profondément unie dans sa démarche d'un vrai développement durable à travers une politique de l'énergie soucieuse de la préservation de l'environnement, de la nature, du cadre de vie et du bien-être des citoyens ».

Voir la rubrique "Jumelage franco-allemand contre les éoliennes" et les sites internet de

l’association « Initiative pro Pfälzerwald »et de l’alliance « Energiewende für Mensch und Natur »

http://www.google.com/url?q=http%3A%2F%2Fpropfaelzerwald.de%2F&sa=D&sntz=1&usg=AFQjCNFGlHFBTqcZGXv5h9v1CMqRR1WLVQ,

http://www.google.com/url?q=http%3A%2F%2Fwww.energie-mensch-natur.de%2F&sa=D&sntz=1&usg=AFQjCNE6Kl35JZ27pz9bEJqMDBNhB6mFqg,


VOIR REPORTAGE DE VOSGES TELEVISION:

http://www.epaw.org/echoes.php?lang=fr&article=n256,


https://www.youtube.com/watch?v=4EHjGw97EKw,

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elections sénatoriales du 28 septembre 2014:
Une correspondance du collectif Vosges Horizon Durable a été adressée à tous les candidats aux dernières élections sénatoriales ainsi qu'aux différents partis politiques.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Recours contre le projet éolien de la Centrale éolienne des Hauts Chemins à ESLEY (88260):



L’Association Paysage et Nature de la Campagne Vosgienne a déposé un recours concernant le projet éolien de la Centrale éolienne des Hauts Chemins développé par le promoteur NEOEN à ESLEY (88260) en soulignant l’impasse faite sur l’étude des effets des infrasons sur la santé.


VOIR REPORTAGE DE VOSGES TELEVISION:

http://www.friends-against-wind.org/oppositions/eolien-recours-pour-changer-la-donne,




 Contact Association Paysage et Nature de la Campagne Vosgienne: paysagenaturecampagne88[at]gmail.com

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Eolien et entrée en vigueur du "permis unique"


Par la loi du 2 janvier 2014 autorisant le gouvernement à lancer des procédures de simplification administrative, il est mis en place la procédure d'autorisation unique (permis de construire, autorisation au titre des installations classés et autorisation de défrichement dans un document unique à délivrer sous 10 mois), avec une première phase d'expérimentation à l’échelon national dans 6 régions.

En fait, face à la pression des lobbies éoliens, qui voient leurs projets de plus en plus contestés et difficiles à finaliser, l’Etat et nos politiques proposent par cette procédure de simplification de réduire au maximum les marges de manoeuvre des opposants à l'éolien industriel.

Ces procédures (permis de construire, autorisation de défrichement et autorisation au titre des installations classés) existent depuis plusieurs dizaines d'années ; elles n'ont pas empêché l'exceptionnel embellie économique des "30 glorieuses", et les industriels divers qui sont des vrais porteurs de l'activité et de l'emploi n'ont jamais remis en cause l'existence de ces procédures.

En fait si l'éolien industriel terrestre stagne aujourd'hui, ce n'est pas un problème de procédures, mais bien un rejet croissant de la population et ce malgré l'omerta sur les luttes locales et le discours de la plupart des médias encore favorables à l'éolien.

Mais aujourd'hui , face à des promoteurs éoliens qui sont plus des financiers attirés par l'appât de retours d'investissement confortables et sécurisés, que de véritables industriels, il est question de simplifier et de supprimer toutes les contraintes, pour favoriser la filière éolienne fortement contestée.

Face à cette banalisation de nos territoires et au risque de mitage généralisé de nos paysages par l'éolien industriel, qui serait particulièrement favorisé par cette simplification administrative, 7 associations nationales ont déposé une requête devant le Conseil d'Etat.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28 juin 2014 à EPINAL: manifestation de protestation contre la demande de Monsieur Philippe Bies, Député du Bas Rhin, demandant la publication des noms des donateurs de toutes les  associations s'opposant à des projets de transition énergétique


« NON À L’INTIMIDATION ET AUX DERIVES TOTALITAIRES »

Les associations de défense de l’environnement qui s’opposent aux éoliennes industrielles ne bénéficient d’aucune aide ou subventions publiques mais sont entièrement financées par les cotisations et les dons de leurs membres, simples citoyens. La technique du discrédit systématique des associations de défense de l’environnement ne suffit plus à convaincre les sceptiques ou à faire taire les détracteurs. Les pressions exercées et les tentatives d’intimidation pratiquées par certains élus ne sont pas dignes d’un pays démocratique. L’intervention du Député du Bas-Rhin, Monsieur Philippe BIES, demandant la publication des noms des donateurs ayant financé les recours contre les permis de construire du parc éolien de Belfays est une atteinte à la démocratie d’autant plus grave que ce Député s’est opposé à la publication de son patrimoine.

Le Collectif alerte,  sur les risques qu’ils prennent,  les propriétaires actuels ou futurs de parcs éoliens, les   investisseurs participatifs ou non , les  banques,  et tous ceux qui   spéculent encore sur cette filière qui survit artificiellement  grâce à des subventions et au tarif de rachat supporté par le consommateur.

Le lobbying international éolien est parfaitement bien organisé et dispose de moyens financiers extrêmement importants : il est grand temps de lever le voile sur cette face cachée de l’éolien…

Oui, nous l’affirmons haut et fort, les associations du Collectif Vosges Horizon Durable ont soutenu et soutiendront l’action de l’Association Rabodeau Environnement mais aussi de tous ceux qui s’opposent aux promoteurs éoliens et luttent contre le massacre des Vosges et de la France…

Signé : Le Collectif Vosges Horizon Durable

28 juin 2014

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Lettre du Collectif Vosges Horizon Durable aux candidats aux élections européennes:
(12 avril 2014)

http://epinalinfos.fr/?p=36056,

Voir rubrique: "Communiqués".
http://www.vosgeshorizondurable.fr/communiques,

Voir réponses des candidats qui ont répondu sur:

https://sites.google.com/site/vosgeshorizondurablefr/elections-europeennes-2014,

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Communiqué du Collectif Vosges Horizon Durable du 17 avril 2014
: "Qui arrose qui ? Ou la recherche de la transparence."


Tandis que six Maires du plateau de Belfays s’interrogent sur le financement de l’association Rabodeau Environnement et des associations de défense de l’environnement qui déposent des recours contre l’installation de parcs éoliens industriels les accusant d’être à la solde du « lobby antiéolien », le Collectif Vosges Horizon Durable s’étonne de cette suspicion et de ces insinuations infondées alors que les fonds d’investissements internationaux du lobby éolien agissent dans la plus grande opacité.

Il est effectivement temps de se poser les bonnes questions et de fournir quelques explications :

-          sur le financement des projets éoliens et sur certains fonds d’investissement ?

-          sur les sociétés écran qui développent ces projets ?

-          sur le financement des bureaux d’étude pour les études d’impact et le choix des experts sous influence ?

-          sur ce que recouvre réellement l’actionnariat populaire et l’identité des actionnaires qui viennent en grande majorité de l’extérieur ?

-          sur le rendement et les résultats d’exploitation des parcs éoliens ?

-          sur les retombées réelles pour les communes ?

-          sur l’identité des propriétaires de terrain ayant des éoliennes implantées sur leurs parcelles et parmi ces propriétaires le nom des élus qui bénéficient de ces éoliennes ?

-          sur le montant des loyers que touchent les propriétaires de terrains ayant des éoliennes ainsi que le montant des indemnités des propriétaires de parcelles survolées par les pâles ?

-          sur le montant des indemnités touchées par les propriétaires qui autorisent le passage des convois éoliens sur leurs terrains ?

-          sur la nature et les bénéficiaires des « mesures compensatoires » avancées par les promoteurs ?

-          sur le niveau et la suffisance des fonds prévus pour le démantèlement des machines ?

-         

Les associations de défense de l’environnement qui s’opposent aux éoliennes industrielles ne bénéficient d’aucune aide ou subventions publiques mais sont entièrement financées par les cotisations et les dons de leurs membres, simples citoyens. La technique du discrédit systématique des associations de défense de l’environnement ne suffit plus à convaincre les sceptiques ou à faire taire les détracteurs.

Le Collectif alerte,  sur les risques qu’ils prennent,  les propriétaires actuels ou futurs de parcs éoliens, les   investisseurs participatifs ou non , les  banques,  et tous ceux qui   spéculent encore sur cette filière qui survit artificiellement  grâce à des subventions et au tarif de rachat supporté par le consommateur.

Le lobbying international éolien est parfaitement bien organisé et dispose de moyens financiers extrêmement importants : il est grand temps de lever le voile sur cette face cachée de l’éolien…

 Le Collectif Vosges Horizon Durable



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Parc éolien de Rehaincourt - Ortoncourt:
"Opération Clé à molette" - 1er mars 2014
Voir reportage de Vosges Télévision

http://youtu.be/vF6FhlB2qMY



"Parc éolien développé par OVH à Rehaincourt / Ortoncourt en panne"


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Projet éolien de Belfays:
procédure d'appel engagée par l'Association Rabodeau Environnement.



SOUTIEN À APPORTER À L'ASSOCIATION RABODEAU ENVIRONNEMENT
(Président: Docteur Claude BROCARD)
(Rabodeau Environnement - 14, place Thumann - 88210 - SENONES)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Projet éolien de Dompaire:
2 recours déposés par l'Association pour la Protection du Paysage du Canton de Dompaire (APPCD) (contre les permis de construire et contre l'ICPE) + 1 plainte pour "prise illégale d'intérêts".



SOUTIEN À APPORTER À L'ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU PAYSAGE DU CANTON DE DOMPAIRE
(Président: Christophe LELARGE)
(APPCD - 1, rue de la Chapelle - 88270 - DAMAS ET BETTEGNEY)
appcd@hotmail.fr

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Projet éolien industriel du Col du Bonhomme (côté Haut-Rhin) développé par OSTWIND sous couvert de la Société d'Exploitation du Parc Eolien du Col du Bonhomme (commune du Bonhomme).

Le 19 août 2013, le Préfet du Haut-Rhin a signé un nouvel arrêté retirant l’autorisation de défrichement accordée le 12 juin 2013 pour l’implantation de 5 éoliennes industrielles au Col du Bonhomme.


Logo du Collectif du col du Bonhomme


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'imposture: pourquoi l'éolien est un danger pour la France (Jean-Louis Butré - Prix Rennaissance 2014)

La France se prépare à un gigantesque bouleversement. Sans plan d'ensemble, sans consultation démocratique, les éoliennes poussent comme des champignons de 150 mètres de haut : 2000 aujourd'hui, 15000 à venir. Pourquoi importer ces gigantesques machines qui défigurent notre paysage alors que la France exporte déjà une partie de sa production électrique ? Pourquoi les dommages collatéraux de ces machines sont-ils systématiquement minimisés ? Sait-on que les éoliennes entraînent une hausse des émissions de gaz à effet de serre ? Le contribuable a-t-il bien compris qu'il subventionne cette fort rentable industrie ? Et qui se cache derrière ce puissant lobby de promoteurs ? À toutes ces questions, Jean Louis Butré apporte des réponses précises et lance un cri d'alarme pour dénoncer la plus grande imposture écologique de notre époque.



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







Comments